tirsdag 26. april 2011

Lundi/ Monday 25.04.201. Mardi/ Tuesday 26.04.2011

Levés de bonne heure, on déjeune puis on fait les bagages. Je laisse le livre (3 ème tome de Stieg Larson) pour Linda, des graines de lupin et deux oignon/racine de plantes (lys et astilbe). Merci, merci à eux.
On part sous la pluie, heureusement ce n’est pas loin, 5 mn. Le bus arrive et on paie moins que prévu parce qu’on est senior. Le bus, très long et articulé, est plein. Une jeune femme, que j’ai entendu parler français avec son ami, me propose sa place (en anglais). Je lui dis non merci en français. Elle est un peu surprise et après 3 secondes me dit OK.
Le bus s’arrête à la gare de train et, système génial, le bus roule sur les rails dans la gare. Les rails sont enterrés et le bus peut rouler dessus sans problème. Le bus s’en va et on attend sur le quai que le train, une sorte de métro plutôt, arrive.
On est bien tôt à l’aéroport. Le départ pour Amsterdam est à 14 h 15. Grand avion de Delta, plein.
Une jeune femme indienne (des Indes) est assise en diagonale devant nous. Elle voyage avec une petite fille de 5-6 ans et un bébé de 5-6 mois. Les enfants sont calmes mais deviennent fatigués après quelques heures. La maman est très calme mais la nuit doit lui paraitre assez longue. Son voisin, genre homme d’affaire, porte et joue avec le bébé  quand la maman s’occupe de la plus grande.
Je regarde un film, Le Concert. C’est bien et ça fait passer le temps. En fait ce voyage passe très vite. Il faut dire que c’est seulement 9 h, pas les 13 heures de l’allée, Amsterdam-Santigo du Chili. On passe au dessus du pôle nord, c’est plus court que de suivre un parallèle.
Arrivée à Amsterdam à 9 h du matin le 26 Avril, heure locale (minuit le 25 Avril, heure de Seattle). Pas trop fatiguées. Mais on attend 3 heures avant de repartir pour Bergen. Pourvu que la caisse suive.
Nous arrivons à Bergen à 2 h. Le soleil brille mais il ne fait pas chaud. Nina est venue nous chercher. Nous sommes très heureux de la voir. Elle nous conduits chez nous.
Voilà encore un très bon voyage qui se termine.
Maintenant on reste à la maison et on attend la naissance du bébé de Nina et Sveinung, naissance prévue fin Mai.  Les grands parents doivent être ici pour accueillir ce petit garçon, premier petit-enfant.
Donc fin de ce blog, au revoir.
PS : La caisse avec le radar ((plus les chaussettes et le peanut butter) est bien arrivée.


Up early, we have breakfast and then made ​​the luggage. I leave the book (3 rd volume of Stieg Larson) for Linda, lupine seeds and two onion/root plants (lilies, and astilbe). Thank you, thank you to them.
We walk in the rain to go to the bus stop, fortunately it is not far, 5 min. The bus arrives and we pay less than expected because we are senior. The bus, very long and articulated is full. A young woman, whom I heard speak French with his friend, offered me her place (in English). I told her no thank you in French. She is a bit surprised and, 3 seconds later, she answered OK.
The bus stops at the train station and brilliant system, the bus runs on the tracks in the station. The rails are buried and the bus can run on them without problem. The bus leaves and we wait on the same platform for the train. (It is rather a kind of metro).
We are at the airport early. We leave for Amsterdam at 2.15 pm. The big aircraft from Delta airlines is full.
A young Indian woman (from India) is sitting diagonally in front of us. She travels with a 5-6 years old girl and a 5-6 months baby. The children are quiet but get tired after a few hours. The mom is very patient but the night must seem long for her. Her neighbor, a businessman type, carries and plays with the baby when the mother is busy with the oldest child..
I watch a film, The Concert. It's good and it makes the time pass. In fact this trip passes quickly. It must be said that it only 9 hours, not 13 ​​hours like Amsterdam-Santiago Chile. We fly over the North Pole, it is shorter than following the parallels.
We arrive in Amsterdam at 9 am local time the 26 th of April (midnight the 25 th in Seattle). Not too tired. But we wait three hours before leaving for Bergen. Let’s hope that the box follows.
We arrive in Bergen at 2 pm. The weather is sunny but not too warm. Nina is here and we are very happy to see her. She drives us home.
So, a long and very good journey is over.
Now we are going to stay home and wait for Nina and Sveinung’s baby. The little boy is supposed to come at the end of May. His grand parents must be here to welcome their first grand child.
End of this blog. Bye, bye.
PS: The box with the radar (plus socks and peanut butter) came without problem.



En attendant le bus
While we are waiting for the bus


Le bus (qui porte un vélo) roule sur les rails
The bus (which carries a byke) runs on the train track


Aéroport de Bergen


Aéroport de Bergen

søndag 24. april 2011

Dimanche/ Sunday 24.04.2011

Nous prenons le petit-déjeuner ensemble puis Steve part pour l’aéroport à 9 h 30 en bus et train. Il pleut, le beau temps d’hier est déjà fini. Nous allons à University Village à pied avec un parapluie. Nous achetons du peanut butter et des tortillas pour rapporter à la maison. Jens emballe le radar qu’il avait commandé aux Etats-Unis et fait livrer chez Steve et Linda. Il le met dans une caisse en carton et le cale bien avec des vêtements. On met aussi dans la boite les tortillas et les 3 pots de peanut butter. Puis il met une corde autour et fait deux poignées. Elle pèse à peu près 12 kg et on peut la porter à deux. En fin d’après midi on va faire des courses pour le diner à Whole Foods. On achète du maïs frais, de la salade et une bonne baguette. Ils ont vraiment du bon pain. Il pleuviote toujours. On passe à l’arrêt de bus pour vérifier les horaires.
On dine de salade, maïs et fromage. Puis Jens regarde la télévision. Il trouve une chaine publique … en espagnol.
On est à la fois content de renter et triste que ce beau voyage se termine.

We have breakfast together and then Steve left for the airport at 9.30 am by bus and train. It's raining, the good weather from yesterday is already over. We walk to University Village with an umbrella. We buy peanut butter and tortillas to take home. Jens packs the radar that he had ordered in the States and which has been delivered at Steve and Linda’s home. He puts it in a cardboard box and fills up the space with clothes. He also puts in the box tortillas and 3 jars of peanut butter. Then he puts a rope around and made ​​two handles. It weighs about 12 kg and we can carry it together. In late afternoon we go shopping for dinner at Whole Foods. We buy fresh corn, salad and a baguette. They have really good bread. It is raining a bit. We go to the bus stop to check schedules for tomorrow.
We dine on salad, corn and cheese. Jens then watches TV. He finds a public channel ... in Spanish.
We are both sad and happy: happy to go home and sad that this beautiful journey is soon over.



Nous mangeons du mais
We eat corn


Jens regarde la télévision
Jens is watching TV


La boite en carton
The box


lørdag 23. april 2011

Samedi/ Saturday 23.04.2011

Près de Seattle (une heure de route!), une des attractions du printemps est Tulip Town, une grande plantation de tulipes. C’est au nord de Seattle et Linda y est passée en partant au Canada. Elle a conseillé à Steve d’y aller de bonne heure, c’est très fréquenté pendant le week-end. Conseil précieux.
Nous partons de la maison à 8 h, Steve, Jens et moi, dans «notre» voiture. Nous prenons le petit-déjeuner au Breakfast Café (celui où les muffins sont faits maison) et prenons la route vers le nord. Le temps est très beau aujourd’hui. Pas mal de circulation sur l’autoroute, mais ça roule bien. Je conduis. La ville de Seattle est toute en longueur, orientée nord-sud. Cela prend du temps de sortir de la ville. Nous voyons plusieurs fois des immenses casinos. Ces casinos sont dans des réserves indiennes et seuls les Indiens ont le droit de les établir. Cela leur donne une importante rentrée d’argent. La vue est splendide sur les montagnes à l’est encore enneigées. Nous sortons de l’autoroute au niveau de Skagit Valley, une vallée très large et très plate. Nous allons vers l’ouest. La vallée devient un delta marécageux. Des canaux et des levées de terre régularise le niveau de l’eau. L’hiver c’est inondé. Le paysage ressemble à la Hollande, et apparemment les tulipes poussent très bien ici aussi.
Nous arrivons à Tulip Town. Plusieurs petits parkings sont déjà pleins mais les grands (et ils sont immenses) ne le sont pas encore. Une cohorte de jeunes gens dirigent la circulation et le stationnement. Comme nous avons une petite voiture nous pouvons la stationner entre deux caisses de tulipes au bout d’un parking. Il est 11h, donc assez tôt mais pour nous, Jens et moi, la foule parait assez importante. Ce n’est rien par rapport à ce que ce sera un peu plus tard. Beaucoup de familles avec des enfants et les appareils photos cliquent et cliquent de partout. Un système de tracteur tirant des grands chariots emmènent ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas marcher. Et, encore mieux, on peut survoler les champs de tulipes en hélicoptère! Très belles couleurs des tulipes sur fond de montagnes enneigées. Le sol parait très argileux très compact mais les tulipes poussent bien.
Nous repartons et la campagne est vraiment belle.
Nous nous arrêtons et marchons le long d’une levée de terre séparant des champs et une large étendue d’eau salée très peu profonde. On voit des hérons et on entend des grenouilles. Il fait beau mais le vent est froid. La plupart des promeneurs ou cyclistes sont en t-shirts. Brrr.
Nous continuons et nous arrêtons dans un petit village, Bow Edison. Le village doit être mort en semaine et vit des week-ends: restaurants, cafés, très bonne boulangerie, très bonne charcuterie-fromagerie, galeries de peinture … Nous achetons du saucisson, du fromage et du bon pain et pique-niquons au bord de la petite rivière, dans le jardin de la charcuterie. Très agréable.
Puis retour vers Seattle. Dans l’autre sens, allant vers les tulipes, la circulation est complètement bloquée sur des dizaines de km. Pauvres gens. C’était vraiment une bonne idée d’y aller de bonne heure, merci Linda!
Nous allons rendre directement la voiture et rentrons à pied. Le vent est tombé et la température est bien montée. Temps splendide, premier beau jour de printemps. Tout le monde est dehors.
Steve nous mijote encore un excellent repas: pommes de terre entières au four, steacks et salade. Et évènement inimaginable il y quelques jours, nous dinons dehors! Il fait cuire la viande sur le grill dehors. Nous arrosons bien ce bon diner avec un bon vin argentin, pas de San Juan mais de Mendoza. Nous passons une excellente soirée, dommage que Linda ne soit pas là.  Dernier diner ensemble, Steve part demain à Memphis. Quels bons amis, quand nous reverrons-nous la prochaine fois? Et où? Peut-être en Norvège ?

Near Seattle (an hour away!), one of the attractions of spring is Tulip Town, a large area planted with tulips. It is north of Seattle and Linda went there when she was driving to Canada. She advised Steve to go early; it's very crowded during the weekend. Valuable advice.
We leave home at 8 am, Steve, Jens and me in "our" car. We take breakfast at the Breakfast Café (the one where the muffins are homemade) and take the road north. The weather is beautiful today. A lot of traffic on the highway, but it runs well. I drive. The city of Seattle is quite long, running north-south. It takes time to get out of town. We see several times the huge casinos. These casinos are on Indian reservations and only the Indians have the right to establish them. This gives them a significant flow of money. The view is beautiful on the mountains, they are still covered with snow. We leave the motorway at Skagit Valley, a broad and flat valley. We are moving toward the west. The valley becomes a swampy delta. Canals and levees regulate the water level. In winter it is flooded. The landscape looks like Holland, and apparently the tulips grow very well here too.
We arrive at Tulip Town. Several small parking lots are already full, but the big ones (and they are huge) are not. An army of young people direct the traffic and parking. Since we have a small car we can park it between two boxes of tulips at the end of a parking lot. It is 11am, early enough but for us, Jens and me, the crowd seems already quite important. This is nothing compared to what it will be a little later. Many families with children and the cameras click and click around. A system of tractor pulling large carts take those unable or unwilling to walk. And even better, you can fly over the fields of tulips in a helicopter! Very beautiful colors of tulips on a background of snowy mountains. The heavy clay soil seems very compact but the tulips are growing well.
We leave the tulips and the countryside is really beautiful.
We stop and walk along a dike between the fields and a large expanse of salt water, very shallow. We see herons and hear frogs. It's nice weather but the wind is cold. Most walkers and cyclists are in t-shirts. Brrr.
We continue and we stop in a small village, Bow Edison. The village must be quite dead on weekdays but survive on weekends with restaurants, cafes, a good bakery, a good shop selling cheese and wines , art galleries ... We buy sausage, cheese and good bread and eat our our picnic at the edge of the little river in the garden of the deli. Very nice.
Then back to Seattle. In the other direction, going to the tulips, the traffic is completely blocked over tens of kilometers. Poor people. It was really a good idea to go early, thank you Linda!
We go directly to deliver the car back and walk home. The wind is gone now and the temperature is rising. Beautiful weather, the first spring day. Everyone is outside.
Steve makes us a great meal: baked potatoes, steaks and salads. And an unimaginable event a few days ago, we dine outside! He cooks the meat on the grill outside. With this nice dinner we drink a good Argentine wine, but not from San Juan, from Mendoza. We have a very nice evening, pity that Linda is not here. Last dinner together, Steve leaves tomorrow to Memphis. What good friends they are! When we’ll we meet again next time? And where? Maybe in Norway?


Tulip Town




Tulipes


Tulipes


Terre très argileuse
Clay soil


Le "bus"


L'hélicoptère


Jens, Steve sur la levée de terre
Jens and Steve on the dike


Un héron bleu
A blue heron


Notre pique-nique
Our picnic


La petite rivière, Bow Edison
The little river, Bow Edison


Un magnolia, Seattle


Dernier diner
Last dinner




fredag 22. april 2011

Vendredi/ Friday 22.04.2011

Nous partons à 8 h, Jens et moi. Nous allons vers le sud à Vancouver, pas le Vancouver du Canada mais une plus petite ville au sud de l’Etat de Washington, près de Portland (Oregon). Jens va donner un speech à un institut de volcanologie là-bas. Il va présenter le volcan de Jan Mayen (Norvège). La circulation est assez dense à cette heure là mais comme nous sommes deux dans la voiture on peut prendre la voie de gauche sur l’autoroute qui est réservée aux «carpools», les voitures avec plus de deux passagers. On roule bien, la vitesses est limitée à 70 miles à l’heure ( à peu près 110 km/h). On s’arrête à une aire de repos qui annonce café gratuit. Et c’est vrai, il y a une table avec du café et des biscuits. On met ce qu’on veut (nous on met un dollar) dans une boite. On change, je prends le volant.
On arrive très facilement à l’institut de volcanologie de Vancouver, Steve nous avait préparé un plan. Jens parle un peu avec Andy, le volcanologiste qu’il a rencontré à Memphis et on va déjeuner avec certains de ses collègues. On est 6 en tout. Nous marchons, il fait très beau, jusqu’à un restaurant Thai. Très bon lunch. Tous, sauf moi, mangent avec des baguettes. Je me sens la barbare!
Puis nous revenons à l’institut, il est preque 1 h. Jens donne son speech à une heure.
Je pars donc me promener toute seule. Andy m’a bien montré sur une carte la route que je dois prendre pour aller à Portland, où Catherine, ma sœur, habitait en 1986. Je pensais que la route serait une route nationale, mais c’est une autoroute. Ça va, je me perds juste un petit peu mais me retrouve bien. J’arrive à Portland et rentre dans le premier parking que je trouve près du centre ville et près de la rivière Willamette. Tout le long de la rivière est aménagé en parc urbain, pelouse, allées, arbres et fleurs. Beaucoup de monde profite du beau temps. Je marche vers le centre. Plusieurs places sont modernes, gradins, fontaines et sculptures les décorent. Ville (ce que j’en vois) très agréable, beaucoup de vélos, même les bus prennent les vélos. J’entre dans Nordstrom (qui s’écrivait Nordstrøm à l’origine), grand magasin chic. Je reviens vers la rivière et la longe. Vers 4 h je reprends la voiture et me retrouve dans des embouteillages monstres: il est 4 h, un vendredi, il fait beau, tous les habitants de Portland partent en week-end. Et pourtant le week-end de Pâques est un week-end normal, les gens travaillent lundi. J’arrive à Vancouver à 5 h 30, d’habitude Andy nous a dit qu’on met 45 mn.
Andy nous emmène chez lui où nous attendons sa femme … bloquée dans un embouteillage. Beth arrive et nous allons, tous les quatre dans leur voiture, à un restaurant sur le bord de la rivière Colombia. Nous avons d’abord des huitres puis des « fish tacos ». C’est très bon. Des amis à eux nous rejoignent, ils étaient eux aussi bloqués dans des embouteillages. Tous nous disent qu’aujourd’hui c’est exceptionnel. Nous passons une bonne soirée et repartons vers 10 h 30 vers Seattle (réveillés par un double espresso), au moins 3 heures de route. Je conduis la majeure partie de la route. Jens prends le volant vers Tacoma. Nous arrivons à 1 h 30 du matin, fatigués mais contents.
 
We leave at 8 am, Jens and me. We are going south to Vancouver, not the Vancouver in Canada, but a smaller city south of the State of Washington, near Portland (Oregon). Jens will give a speech at the Institute of Volcanology there. He will present the volcano of Jan Mayen (Norway). The traffic is quite dense at this time but, as we are two in the car, we can take the left lane on the highway that is reserved for "Carpool", cars with more than two passengers. It runs well, the speed limit of 70 mph (about 110 km/h). We stop at a rest area that announces free coffee. And yes, there is a table with coffee and cookies. We put what we want (we put a dollar) in a box. We change, I drive now.
We come very easily to the Institute of Volcanology, Vancouver, Steve had made us a plan. Jens talks a bit with Andy whom he met  in Memphis and we will have lunch with some of his colleagues. We are 6 in total. We walk, it is very nice weather, to a Thai restaurant. Very good lunch. All except me, eat with chopsticks. I feel that I am the barbarian!
Then we return to the institute, it is almost 1 o’clock pm. Jens gave his speech at one o’clock.
So I'm going to visit the area by myself. Andy show to me on a map the route that I have to take to Portland, where Catherine, my sister lived in 1986. I thought the road would be a little road, but it is a highway. It is Ok, I am lost just a little but find my way again. I come to Portland and enter the first car park that I find near downtown and near the Willamette River. All along the river, it is an urban park, lawns, paths, trees and flowers. Many people are out to enjoy the nice weather. I walk toward the center. Several squares are modern with steps, fountains and sculptures. The city (what I see) looks very nice, lots of bicycles, even buses take the bikes on a rack. I go into Nordstrom (which was written originally Nordstrøm), a chic department store. I return to the river and walk. Around 4 pm I start to drive back and find myself in a huge traffic jams: it is 4 pm on a Friday, it's nice weather, all residents of Portland are on their way out of the city. Yet the Easter weekend is a normal weekend here, people work on Monday. I arrive in Vancouver at 5.30 pm; usually, Andy told us, it takes 45 minutes.
Andy takes us home where we expect his wife ... stuck in a traffic jam. Beth arrives and we go, all four in their car, at a restaurant on the edge of the Columbia River. We first have oysters then "fish tacos." It's very good. Some of their friends join us, they were also stuck in traffic jams. All   say that today traffic jam is exceptional. We spend a good evening and leave on about 10.30 pm to Seattle, at least 3 hours driving away (we take a double espresso to stay awake on the road). I drive most of the road. We change and Jens take the wheel in Tacoma. We arrive at 1.30 am, tired but happy.




Le Dome de Tacoma
Tacoma Dome


USA, le "melting pot":
Aberdeen: Ecossais/Scottish
Angeles: Espagnol/Spanish


Au restaurant Thai


Centre ville Portland
Downtown Portland


Sculptures: castors/beavers


La rivière Willamette, Portland


La rivière
The river


Le parc près de la rivière
The park by the river



Le parking


L'embouteillage, Mount Hood enneigé derrière
Traffic jam, Mount Hood covered in snow back


Andy, Beth, Jens


La voiture
The car



torsdag 21. april 2011

Jeudi/ Thursday 21.04.2011

Steve et Jens partent assez tôt.
Je reste ici et vais faire une promenade en vélo. Il fait assez beau mais froid. Je retrouve le chemin vers University Village et me balade dans le centre, surtout un « garden center». La plupart des plantes sont les mêmes que chez nous, le climat est assez similaire, humide et pas trop froid.
A 4 h 30 je vais chercher la voiture que nous avons louée. C’est à 15 mn à pied d’ici. Je rentre sans problème. Elle est d’un joli vert pâle.
A 6 h nous partons tous les trois pour retrouver Erika en ville, diner ensemble et aller à un concert. C'est moi qui conduis et Steve est le navigateur. Mais après 10 mn Steve s’aperçoit qu’il a oublié les billets. On revient et repart. Nous dinons en ville dans une brasserie près de Pike Market, le grand marché de Seattle.Nous marchons pour aller au concert après la première partie est composée par une femme encore vivante de Tacoma, Cindy Mctee. Musique très moderne, heurtée, un peu cacophonique (à mes oreilles). Ensuite Gershwin et Tchaïkovski.
Bon concert mais la première partie un peu déconcertante pour moi.
Nous rentrons et nous couchons. Nous nous levons tôt demain.
 .
Steve and Jens leave early.
I'll stay here and go for a bike ride. The weather is pretty nice but cold. I find the way to University Village and I walk in the center, especially in the  garden center. Most plants are the same as ours, the climate is quite similar, not too cold and wet.
At 4.30 pm, I go to get the car we have rented. It is a 15 minutes walk from here. I drive home without problem. The car is a nice pale green.
At 6 pm we leave the three of us to meet  Erika in town, dine together and go to a concert. I am driving and Steve is the navigator. But after 10 minutes Steve realizes he has forgoten the tickets. We come back, get them and drive again. We dine in a brewery in town near Pike Market and walk to the concert. The first part of the concert is composed by a woman still living and born in Tacoma, Cindy McTee. Very modern music, a little cacophonous (to my ears). Then Gershwin and Tchaikovsky.
Good concert but the first part was a little confusing for me.
We go back and go to bed. We have to get up early to morrow.


En allant vers le centre
On our way to downtown


Le concert


Un mur couvert de chewing gun!
A wall covered with chewing gum!


La voiture
The car





onsdag 20. april 2011

Mercredi/ Wednesday 20.04.2011

Steve et Jens partent travailler vers 9 h. Je reste un peu à la maison, fait une lessive et sors un peu. Je vais à Whole Foods et achète de la confiture de fraise, bio bien sûr.
Jens rentre tôt et nous allons faire une promenade dans le Ravenna Park. C’est à 5 mn de la maison, un parc qui longe une petite rivière. Cette rivière était dans une canalisation avant mais a été remise à l’air libre il y quelques années. Elle est dans une petite vallée encaissée et tout cette vallée est maintenant un parc, et pas un parc genre pelouse et parterres. Non, c’est un parc très sauvage en pleine ville. Ils ont réintroduit des plantes originaires d’ici. C’est en fait une forêt. Le parc est grand mais assez étroit et long. Plusieurs ponts le traversent mais ils sont si hauts qu’il faut lever le cou pour les voir. Des sentiers longent la rivière et sont très fréquentés par les promeneurs, les cyclistes, les joggeurs (?) et les gens avec des chiens.
A la sortie du parc, les toilettes ont un «joli» nom, the Honey Bucket (le seau de miel!)
Steve nous sert, ce soir, des empanadas façon Malone, très bonne bien sûr. Puis ces messieurs travaillent encore un peu … et ils disent qu’ils sont en retraite! 
  
Steve and Jens go to work at around 9 am. I stay a little bit at home, made ​​a laundry and go out a little. I go to Whole Foods and buys strawberry jam, organic of course.
Jens comes home early and we take a walk in the Ravenna Park. It is 5 minutes from home, a park that runs along a small river. This river was in a tube before but was back to its natural state a few years ago. It is in a small valley and the whole valley is now a park and not a park with lawns and flowerbeds. No, it's a very wild park in the city. They reintroduced native plants here. This is actually a forest. The park is large but fairly narrow and long. Several bridges cross it, but they are so high that one must raise his/her neck to see them. Trails are along the river and are very popular with walkers, cyclists, joggers and people with dogs.
On the edge of the park, the toilets have a "pretty" name, The Honey Bucket.
Steve serves us tonight empanadas Malone style, very good of course. Then these gentlemen work a bit ... and they say they are retired!


Ravenna Park


Un pont
A bridge


Un autre pont
Another bridge


Une jolie fleur: La plante ressemble à un (haut) framboisier
A nice flower: The bush looks like a raspberry bush, but higher


Une plante locale
A native plant


Honey Bucket





tirsdag 19. april 2011

Mardi /Tuesday 19.04.2011

Petit déjeuner à la maison, tous les trois. Puis Steve part à l’université en vélo. Jens travaille un peu et moi aussi (!). On mange un léger lunch, je me fais une tartine avec peanut butter et confiture. C’est vraiment américain et drôlement bon. Ensuite nous partons en vélo. Notre but est de retrouver la maison bleue. Jens a un des vélos de Steve (il en a deux) et moi le vélo de Linda. Steve nous a imprimé un plan du quartier, ici, l’université, un pont et les rues proches de l’Arboretum. Il fait beau mais froid. Nous nous arrêtons à un centre commercial, University Village. C’est très « branché », boutiques de mode, boutique pour équiper sa cuisine (avec tous les accessoires imaginables), petits restaurants, antiquités …
Puis nous passons un pont métallique et je crois que je m’en souviens un peu. Nous trouvons la boutique de vélo où Jens avait acheté un vélo d’occasion en 1986. A côté c’était Farsfars Is, une boutique de glace au nom norvégien (ou danois ou suédois). Farsfar veut dire grand-père paternel et is veut dire glace. Mais plus de Farsfars Is. La boutique de vélo est plus grande et Farsfars Is a disparu. Nous tournicotons un peu et nous trouvons la maison bleue. Elle n’a pas changé beaucoup, mais elle est peinte en bleu un peu plus gris que dans le temps. Les arbres ont grandi, elle est très à l’ombre et un peu sombre maintenant. Jens veut frapper, je ne suis pas chaude, chaude. Mais on le fait quand même. Mais il n’y a personne. Dire qu’on a vécu là trois mois d’avril à juin 1986.
Nous revenons par une grande côte. Ça monte, ça monte. Bon exercice, dit Jens.
Seattle parait être une ville sympathique, jeune et comme l’université est en ville beaucoup d’étudiants vivent en ville aussi. Nous passons sur un autre pont en rentrant et nous arrêtons pour regarder le «fjord». Les bateaux, beaucoup grands et à moteur, sont sous des abris sur l’eau. Certaines maisons paraissent flotter.
Nous rentrons, les vélos n’ont pas de porte-bagage ni de corbeille. Donc pour faire les courses nous repartons à pied à Whole Foods, le bon supermarché à 10 mn de la maison. C’est moi qui fais le diner ce soir: Salade, poireaux roulés au jambon, fromage et œufs au lait. Je ne trouve pas de caramel tout prêt comme j’utilise en Norvège.
C’est drôle de faire un repas dans une cuisine inconnue. Mais je trouve bien, sauf pour faire fonctionner le four. C’est tout électronique et il faut programmer la température … qui est en Fahrenheit. Je demande l’aide de Steve. 
Bon petit diner mais le caramel fait maison est un peu faiblard.
Nous passons une bonne soirée tous les trois. Dommage que Linda ne soit pas avec nous.

Breakfast at home, the three of us. Steve leaves to bike to the university. Jens works and me too a little (!). We eat a light lunch; I make a sandwich with peanut butter and jam. This is truly American and very good. Then we go on bike. Our goal is to find the blue house. Jens has borrowed a bike from Steve (he has two) and I have Linda’s. Steve has printed a map of the area here, the university, one bridge and the streets near the Arboretum. The weather is nice but cold. We stop at a shopping center, University Village. It's very "cool", fashionable boutiques, boutique to outfit his kitchen (with all the accessories imaginable), small restaurants, antique ...
Then we cross a metallic bridge and I think I remember it a little. We find the bike shop where Jens bought a second hand bike in 1986. Besides there was Farsfars Is, an icecream shopwith a Norwegian (or Danish or Swedish) name. Farsfar means paternal grandfather and Is means ice. But no more Farsfars Is. The bike shop is bigger and Farsfars Is is gone. We try a few streets and we find the blue house. It has not changed much, but it is painted in a blue color which is a little grayer than in our time. The trees have grown; they make more shade and the house seems darker now. Jens wants to ring the bell, but I am not too hot to do it. But we do it anyway. But there is nobody. It is funny to think that we have lived there for three months from April to June 1986.
We come back by a very long hill. It goes up and up. Good exercise, says Jens.
Seattle seems to be a friendly town, and as the university is downtown there are a lot of students who live downtown too. We pass over another bridge and stop to look at the "fjord". The boats, many large motor boats, are in shelters on the water. Some houses appear to float.
We come home; the bikes have no luggage rack or basket. So for shopping we walk to Whole Foods, the good supermarket, 10 minutes from home. It is I who make dinner tonight: salad, leeks rolled with ham, cheese and custard. I can not find any ready caramel as I use in Norway.
It's funny to make a meal in an unknown kitchen. But I manage, except to operate the oven. It's all electronic and you have to program the temperature ... which is Fahrenheit. I ask Steve to help me with that.
Good little diner but the homemade caramel is a little weak.We spend a good evening the three of us. Too bad that Linda is not with us.


La maison bleue
The blue house


La maison bleue
The blue house


Le "fjord"


Les abris à bateaux
The boats garages


Les maisons qui flottent
The floating houses


Monnaie du pape
Judas penger
Lunaria


mandag 18. april 2011

Lundi/ Monday 18.04.2011

Nous nous réveillons vers 7 h 30. Nous montons et apprenons que Linda doit partir visiter sa fille Kristin au Canada, 8 heures de route. Avant qu’elle parte nous allons tous les quatre prendre le petit-déjeuner dans un «breakfast» café. Le café est très bon et les muffins faits maison.
Puis Linda part. Steve et Jens vont à l’université et je reste seule. Cela tombe bien parce que j’ai 2 jours de blog à rattraper. Il pleut le matin mais le temps s’éclaircit et il fait beau l’après-midi mais pas chaud. Steve m’a indiqué qu’il y a une bonne librairie à un bloc. J’y vais et cette librairie est imposante, rayons après rayon de livres, neufs et usagés. C’est drôle parce que c’est un quartier résidentiel et, pouf, au milieu des maisons une très importante librairie. Je cherche le dernier tome de la trilogie de Stieg Larson, Le Millenium, pour Linda. Elle m’a dit qu’elle avait lu les deux premiers mais pas encore le dernier, elle attend qu’il sorte en livre de poche. Je ne le trouve pas mais un vendeur me le trouve, usagé. Je l’achète. Puis je me promène un peu dans le quartier. Jolies maisons, un peu anciennes, la maison de Steve et Linda a été construite entre 1920 et 1930. Les maisons autour sont à peu près de la même époque. Les jardins ne sont pas grands mais extrêmement fleuris. Beaucoup d’arbres sont en fleurs, magnolias, cerisiers, camélias, forsytias. Les jonquilles sont finies mais les tulipes les ont remplacées. Il y a aussi de nombreuses primevères, des «perleblomst» en norvégien (des fleurs bleues comme des petites perles), des monnaies du pape, des myosotis. Les gens cultivent même la bande de terre qui est entre la rue et le trottoir.
Steve et Jens rentrent en même temps que moi et nous allons ensemble faire les courses. C’est à 10 mn à pied. Ils ont de la chance, ils peuvent aller à pied faire leurs courses (et acheter des livres!). Quel supermarché! Non seulement c’est très grand mais tout est bio! Des rayons d’un km de fromages, d’olives, de plats végétariens, de légumes et fruits certains inconnus, de vin. Tout est de très bonne qualité et pas trop cher. Jens trouve même un vin de San Juan. Il l’achète bien sûr, on va le boire ce soir. Steve fait la cuisine ce soir. Je la ferai demain.
Nous rentrons et Steve nous mijote un super repas. Il aime beaucoup faire la cuisine, surtout italienne. Je croyais qu’il était d’origine italienne, Malone, mais c’est irlandais.
D’abord nous avons des antipasti: petits cubes de fromage arrosés d’une goute d’huile d’olive aux truffes, et des petits biscuits salés beurrés de fromage blanc et décorés de câpres. Ensuite spaghetti à l’ail et à l’huile d’olive, filets de sole, salade de fenouil et oranges. Un chocolat à l’orange comme dessert. Quel festin.
Steve regarde un match de football à la télé. C’est un match enregistré, Seattle contre Philadelphia. C’est du vrai football (soccer, en anglais) pas du football américains. Jens travaille un peu et moi … je me replonge avec délice dans le dernier Stieg Larson, que j’ai déjà lu bien sûr. Je choisis mes passages, le procès de Lisbeth par exemple.     

We wake up around 7.30 am. We go up and learn that Linda has to leave to visit her daughter Kristin, in Canada, an 8 hours drive. Before she leaves we take breakfast in a breakfast coffee. The coffee is very good and the muffins are homemade.
Linda then leaves. Steve and Jens go to the university and I remain alone. This is great because I have two days of blog to catch up. It's raining in the morning but the weather cleared and it's nice in the afternoon but not so hot. Steve told me that there is a good bookstore one away block. I go and this library is impressive, shelf after shelf of books, new and used. It's funny because it's a residential area and, poof, in the middle of houses a very large bookshop. I am looking for the final book in the trilogy by Stieg Larson, The Millennium for Linda. She said she had read the first two ones but not the last, she waits to buy it in paperback. I can not find it but a seller finds a used one. I buy it. Then I walk a little in the neighborhood. Pretty houses, a little bit old, Steve and Linda’s house was built between 1920 and 1930. The houses around are all about from the same period. The gardens are not big but very flowery. Many trees are in bloom, magnolias, cherry trees, camellias, forsythias. The daffodils are finished but the tulips have replaced them. There are also many primroses, "perleblomst 'in Norwegian (blue flowers like small beads), Judas money (?), forget-me-not. People cultivate even the piece of land that is between the street and the sidewalk.
Steve and Jens come home at the same time as me and we go shopping together. It is 10 minutes walk. They are lucky, they can walk to buy food (and to buy books!). What a supermarket! Not only is it very big but everything is organic! Kilometers of shelves of cheeses, olives, vegetarian dishes, vegetables and fruit some unknown, wine. Everything is very of good quality and not too expensive. Jens finds even a wine from San Juan. He buys it of course, we will drink it tonight. Steve does the cooking tonight. I'll do it tomorrow.
We go back and Steve prepares us a great meal. He loves to cook, especially Italian. I thought he was of Italian origin, Malone, but it is an Irish name.
First we have appetizers: cheese cubes sprinkled with a drop of olive oil with truffles, and small crackers buttered with cream cheese and decorated with capers. Then spaghetti with garlic and olive oil, sole fillets, fennel salad and orange. An orange chocolate as dessert. What a feast.
After dinner
Steve watches a football match on TV. It is a recorded match, between Philadelphia and Seattle. It's real football (soccer in English) not American football. Jens works a little and me  ... I read with delight some passages in the latest Stieg Larson, I have already read it of course. I choose my passages, Lisbeth’s trial for example.


La librairie
The bookstore


Le supermarché
The supermarket


Un magnolia


Une rue bordée de cerisiers en fleur
A street with many cherry trees in bloom

Même la bande entre le trottoir et la rue est cultivée
Even the strip between the sidewalk and the street is cultivated


Minie serre
Mini green house


Piste cyclables
Bike path